SNUDI FORCE OUVRIÈRE. Section du Tarn-et-Garonne
UDFO82 - rue Michelet – BP 404 - 82004 Montauban |
06.31.54.17.64 | snudi.fo82@gmail.com


Réforme Evaluation : Accès à la HC, un hold-up se prépare !
Publié; le 11 janvier 2017 | snudi FO 82

Pour tenter de faire accepter sa réforme de l’évaluation, la ministre de l’Education Nationale ose affirmer que sa mise en œuvre permettra à tout enseignant d’effectuer une carrière sur au moins deux grades : autrement dit tout le monde accéderait à la Hors Classe dans le cadre du non – protocole PPCR. Il s’agit d’un mensonge !

Une baisse programmée du nombre de « promouvables » …

En 2016 le taux de promotions pour l’accès à la hors-classe est actuellement de 7% pour les professeurs certifiés, les agrégés, les professeurs de lycée professionnel, les CPE et les professeurs d’EPS. Il est officiellement de 5% pour les professeurs des écoles (en réalité inférieur car la ministre ne respecte pas ses engagements).

Ces taux sont calculés sur le nombre de « promouvables », c’est-à-dire, dans chaque corps, le nombre total de collègues étant au 7ème échelon ou plus au sein de la classe normale. Mais qu’adviendra-t-il avec les projets de décrets statutaires modifiant les carrières et l’évaluation des personnels, décrets qui seront présentés au comité technique ministériel du 7 décembre ?

Il est indiqué dans le projet de décret concernant par exemple les professeurs des écoles, mais qui est identique pour les professeurs certifiés, agrégés, les PLP, les CPE, les professeurs d’EPS et les futurs psychologues de l’Education nationale : « Les professeurs des écoles peuvent être promus au grade de professeurs des écoles hors-classe lorsqu’ils comptent, au 31 août de l’année au titre de laquelle le tableau d’avancement est établi, au moins deux ans d’ancienneté dans le 9e échelon de la classe normale ». Ainsi, pour être susceptible d’être promu à la hors-classe, quel que soit le corps, il faudrait atteindre 2 ans d’ancienneté dans le 9ème échelon et non plus le 7ème échelon comme aujourd’hui.

… Qui entraîne une baisse massive du nombre de promus

Dès la rentrée 2018, Le taux de promotions à la hors classe serait donc désormais calculé sur le nombre de personnels qui seraient au moins 9ème échelon avec deux ans d’ancienneté. Avec quelles conséquences ?

En 2016, avec les règles actuelles, on dénombrait 4 446 promouvables, c’est-à-dire 4 446 professeurs des écoles classe normale du 7ème au 11ème échelon.

230 personnels, soit 5 % des promouvables, ont été promus à la hors classe.

Avec le nouveau décret, le nombre de personnels promouvables (professeurs des écoles classe normale à partir de deux ans d’ancienneté dans le 9ème échelon et jusqu’au 11ème échelon) serait quasiment divisé par trois ! Seuls 1875 collègues seraient promouvables à la hors classe !

Pour conserver le même nombre de promus, 230, il faudrait que le taux passe de 5% à 12.3 % ! Si le taux restait à 5%, seuls 93 collègues seraient promus à la hors classe !

Faites les comptes

Dans l’exemple sur l’académie de Versailles en 2016, dans le corps des certifiés, on dénombrait 8 124 promouvables et 501 promus à la hors-classe.

Avec le nouveau décret, si l’on garde le même taux de promotions (6,1%), on divise quasiment par 3 le nombre de promus à la HC.

Sur 3 112 promouvables, on aurait 186 collègues promus, au lieu de 501....

Ces exemples sont déclinables pour tous les départements de France.

Lire le communiqué :

 

PDF - 207.1 ko
Réforme évaluation : accès àla HC, un hold-up se prépare !
cale




Documents Liés
Réforme évaluation : accès àla HC, un hold-up se prépare !
PDF - 207.1 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Les SEGPA menacées par la loi Peillon et le pacte de responsabilité.
Rumeur "Gel de l’avancement"
CSE du 16 janvier : Pour appliquer l’austérité à l’école, le ministre n’a pas plus de consensus en 2014 qu’en 2013
Carte scolaire et préparation de la rentrée 2014 : Stop à la dégradation de nos conditions de travail
LA SUPPRESSION DU JOUR DE CARENCE EST EFFECTIVE DEPUIS LE 1ER JANVIER 2014
A propos de la publication des résultats de PISA
Projet Ayrault et rentrée scolaire
CTM du 17 juin 2013 : nouvelles dispositions sur le recrutement des enseignants : la FNEC FP-Force Ouvrière vote contre
Annonce du gel du point d’indice 2014 : les fonctionnaires sont écoeurés !
Rapport de la cour des comptes sur la gestion des enseignants : la boîte à outils du ministre Peillon ?
Morale Laïque : la porte ouverte à tous les abus
Résolution générale et sociale congrès Seignosse 2013
Circulaire de rentrée 2013 : Sous le signe de la territorialisation de l’école, de la remise en cause des statuts et du maintien des réformes Chatel
Recrutements : les annonces du ministre et quelques précisions de FO
Le ministre Peillon veut nous imposer la « récupération » d’une journée déjà travaillée !
Les Ecoles Supérieures de Professorat et d’Education (ESPE) : De la maternelle à l’université, une machine à broyer les diplômes, les concours, le statut, la recherche, la discipline !
Recrutement des personnels enseignants : Deuxième concours 2013
Audience Ministre déléguée chargée de la réussite éducative
Le TSCG ? Un instrument de sanction européen de plus !
Compte-rendu de l’entrevue SNUDI FO – MEN sur les établissements spécialisés (ITEP, IME, EREA, pénitentiaire…)
< 1 | 2 | 3 |>
SPIP 2.1.28 [22259] habillé par le Snudi Fo