SNUDI FORCE OUVRIÈRE. Section du Tarn-et-Garonne
UDFO82 - rue Michelet – BP 404 - 82004 Montauban |
06.31.54.17.64 | snudi.fo82@gmail.com


Projet de loi Peillon, FO s’adresse aux maires du Tarn et Garonne
Publié; le 20 décembre 2012 | Snudi FO 82

Montauban 18 décembre 2012

Mesdames, Messieurs Les maires de Tarn-et-Garonne

Objet : rythme scolaires

Madame, Monsieur le Maire,

Il n’est pas habituel que nous nous adressions aux élus de la République que vous êtes, mais croyez bien que seule la gravité du sujet que nous abordons motive cette démarche inusitée.

Force Ouvrière, comme confédération, et en total accord avec sa Fédération Nationale de l’Enseignement et de la Culture, a toujours défendu l’Ecole de la République, bénéficiant de programmes et horaires nationaux et préparant les élèves à l’obtention de diplômes nationaux, inscrits dans les conventions collectives, dans des conditions d’égalité sur tout le territoire, ce qui est fort important.

Or, la réforme des rythmes scolaires de M. le Ministre Peillon met à mal cette égalité à laquelle FORCE OUVRIERE est si attachée, comme vous-même nous n’en doutons pas. En effet, cette réforme prévoit qu’une partie du temps scolaire doit être définie et financée localement, induisant nécessairement des différences entre élèves de telle ou telle commune. C’est un véritable processus de territorialisation de l’Ecole qui serait ainsi initié.

Qui plus est, sans doute n’ignorez vous pas que toute commune n’ayant pas explicitement demandé avant le 1er février à ne pas appliquer en septembre 2013 les nouveaux rythmes scolaires sera, selon le projet de décret à paraître prochainement, réputée avoir accepté tacitement la mise en place des nouveaux rythmes à la rentrée 2013. Pour que l’application dans une commune soit repoussée à 2014, il faut donc que le prochain Conseil Municipal de janvier 2013 le demande expressément.

Cette urgence qui nous amène à vous solliciter pour que votre commune délibère (obligatoirement) en janvier en faveur de la non application dès 2013 de cette mesure que nous contestons vivement avec de très nombreux enseignants, ce qui permettrait que les personnels enseignants disposent d’un délai pour amener le Ministre à renoncer à cette réforme si néfaste.

Nous savons pouvoir trouver en vous un défenseur de l’école républicaine et de l’égalité des chances, c’est pourquoi nous avons cru de notre devoir d’en appeler à vous pour que vous fassiez usage de vos prérogatives, afin que les rythmes scolaires restent ce qu’ils sont actuellement, c’est-à-dire les mêmes pour tous les élèves de France.

En vous remerciant pour votre compréhension et votre action de défense de l’école de la République, nous restons à votre disposition et vous adressons nos salutations distinguées.

Le Secrétaire Général de l’UD FO du tarn et garonne

Michel COULOM

cale




Rechercher sur le Site
SPIP 2.1.28 [22259] habillé par le Snudi Fo